Pourquoi je n’achète plus de matériel photo à la Fnac

41lq816jqzl_sl500_aa280_La semaine dernière, je publiais un article sur les différences des prix des logiciels entre l’Europe et les Etats-Unis, où Photoshop et Lightroom sont moitié moins chers.

En réalité, en France, on peut aussi trouver des différences importantes quant au prix du matériel photo.

Je souhaite m’équiper très prochainement d’un objectif 50mm. Le même objectif est vendu 450€ à la Fnac, 379€ chez Digit Photo et 350€ chez Amazon France

Il n’y a pas grand chose qui pourrait justifier de dépenser 100€ de plus à la Fnac, sachant que le service y est quasi-inexistant (du moins dans le magasin proche de chez moi, où les vendeurs du rayon photo s’y connaissent autant en objectifs que je m’y connais en chasse à la bécasse).

Les parapluies vendus 50€ à la FNAC se trouvent à 7€ en ligne (qualité identique, les deux sont aussi peu robustes), et le boîtier que j’ai acheté il y a deux ans y est vendu aujourd’hui… toujours plus cher que le tarif que j’ai réglé à l’époque.

Le fait d’avoir un comparateur de prix toujours dans la poche (il existe de nombreuses applications pour smartphones) permet souvent d’éviter un achat avec un tarif surévalué.

Bien sûr, la plupart du temps, les prix les plus abordables se trouvent sur internet. Et les boutiques photo n’apprécient pas trop de nous voir faire notre shopping en ligne…  et justifient leurs tarifs par le service qu’elles proposent.

En sachant qu’un site comme Amazon offre un service client bien supérieur à celui qu’on trouve chez la plupart des boutiques « en dur », bien que tout se passe en ligne, il est de plus en plus difficile de justifier un achat en magasin…

DECOUVREZ NOS FORMATION VIDEO J&R PHOTOGRAPHIE :